En l’honneur de sainte Marie-Madeleine

Marie-Madelein

Ta belle chevelure tombant sur le bas de tes reins,
Ta beauté dont le Seigneur t’avait dotée séduisait tous ceux que tu rencontrais,
Ton désir d’être courtisée, sans cesse te poursuivait.
Prisonnière de ton péché, tu ne pouvais t’en évader.
Jusqu’au jour où Jésus-Christ t’a visitée, et t’a complètement changée.
Lui déversant un bon parfum et l’essuyant de tes cheveux, sans dire un mot tu l’écoutais.
Cet amour pur t’a transformée, tu ne pouvais imaginer vivre dans lui à tes côtés.
Il t’a lavée de tes péchés auxquels tu étais enchaînée.
Tu le suivais jour après jour avec Marie et d’autres femmes.
A l’apogée de ton parcours, tu es restée tendre et fidèle.
Près de la Croix, avec Marie sa tendre mère et le disciple qu’il aimait, impuissante à ses souffrances, tu priais pour le consoler.
Trois jours après qu’il t’eût quittée, dans le tombeau tu le cherchais !
Le Seigneur s’est présenté, en quelques mots t’as rassurée, folle de joie, remplie d’amour, tu as couru pour l’annoncer.
Heureux tous ceux qui ont cru et qui croiront à la Gloire de la Résurrection..

Danielle-Priscille Caserta
Juillet 2014